Attente – Deuxième

Posté par hommedenonvie le 25 septembre 2010

Ton absence douce amère
Les caresses du soleil sur la peau
- et toi aussi, quelque part -
Lancinante mélancolie – ton regard au loin

Voitures qui passent, comme des lames
Qui m’ouvrent au vent, qui ne chuchote plus.
J’hésite – encore – ,
Et m’accroche à toi
Comme un enfant à une mère indolente.

Le soleil, vainement, me détourne l’attention
Mais tu surgis, toujours au détour d’une brise.
Je m’y perds, souvent; un pas de plus
Vers toi, et je me noie
Dans tes yeux qui cherchent l’ailleurs,
Cet ailleurs où je ne suis pas.

Laisser un commentaire

 

Broderies |
Instantanés littéraux d'Afr... |
Réflexions pédagogiques par... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clopidogrelfr
| "UNE OMBRE SUR L'ÉPAULE"
| Mémoire de mots